Bloqueurs de publicité

Les bloqueurs de publicité ou filtrage publicitaire est un type de logiciel (ou moins couramment, un périphérique informatique) qui peut supprimer ou modifier le contenu publicitaire d’une page Web, d’un site Web ou d’une application mobile. Des bloqueurs de publicité sont disponibles pour toute une gamme de plateformes informatiques, y compris les ordinateurs de bureau et portables, les tablettes d’ordinateur et les smartphones. Diverses méthodes ont été utilisées pour bloquer les publicités. Les avantages de ce logiciel sont multiples et l’utilisation des logiciels de bloqueurs de publicité augmente. Cependant, de nombreux propriétaires de médias (éditeurs) comptent sur la publicité pour financer le contenu gratuit qu’ils fournissent aux utilisateurs. Certains ont pris des contre-mesures contre les utilisateurs qui bloquent les annonces sur les sites qu’ils visitent, par exemple Forbes.

Téléchargez gratuitement les meilleurs bloqueurs de publicité

Ce petit mais puissant outil vous permet de bloquer toutes les fenêtres publicitaires gênantes et intrusives qui s'ouvrent lorsque vous visitez certaines pages ...

Technologies et contre-mesures natives

La publicité en ligne existe sous diverses formes, y compris les bannières Web, les images, les animations, l'audio et la vidéo intégrées, le texte ou les fenêtres contextuelles, et peut utiliser l'autoplay audio et vidéo. Tous les navigateurs proposent certains moyens de supprimer ou de modifier les publicités: soit en ciblant les technologies utilisées pour diffuser des publicités (telles que le contenu intégré fourni par les plug-ins de navigateur ou via HTML5), en ciblant les URL qui sont la source des publicités, soit en ciblant les comportements caractéristiques des publicités (tels que l'utilisation de l'autoplay HTML5 à la fois audio et vidéo).

Raisons du blocage des publicités

Du point de vue d'un internaute, il y a plusieurs raisons fondamentales pour lesquelles on voudrait utiliser les bloqueurs de publicité, en plus de ne pas être manipulé par les marques:
  • Protéger leur vie privée
  • Se protéger contre la malversation
  • Economisez de la bande passante (et de l'argent)
  • Meilleure expérience utilisateur
    • Moins de pages encombrées
    • Temps de chargement des pages plus rapides
    • Moins de distractions
  • Economie de batterie sur les appareils mobiles
Les éditeurs et leurs organisations professionnelles représentatives, d'autre part, soutiennent que les annonces Internet fournissent des revenus aux propriétaires de sites Web, ce qui leur permet de créer ou d'acheter du contenu pour le site Web. Les éditeurs affirment que l'utilisation répandue de logiciels et d'appareils de blocage des annonces pourrait nuire aux revenus des propriétaires de sites Web et, par conséquent, réduire la disponibilité de contenu gratuit sur les sites Web.

Avantages

Pour les utilisateurs, les avantages des logiciels de bloqueurs de publicité comprennent un chargement plus rapide et des pages Web plus propres avec moins de distractions, moins de gaspillage de ressources (bande passante, CPU, mémoire, etc.), et des avantages en matière de protection de la vie privée grâce à l'exclusion des systèmes de suivi et de profilage des plateformes de diffusion publicitaire. Les publicités de blocage peuvent également permettre d'économiser des quantités substantielles d'énergie électrique et de réduire les factures d'électricité des utilisateurs.

Expérience utilisateur

Les bloqueurs de publicité peuvent avoir d'autres avantages pour la qualité de vie des utilisateurs, car ils réduisent l'exposition des internautes aux industries de la publicité et du marketing, qui favorisent l'achat de nombreux produits et services de consommation potentiellement nocifs ou malsains et créent l'envie d'acheter immédiatement. Avec une personne moyenne qui voit plus de 5 000 publicités par jour, et dont beaucoup proviennent de sources en ligne, et avec chaque annonce promettant aux téléspectateurs que leur vie sera améliorée s'ils achètent ce qui est promu (p. ex., restauration rapide, boisson gazeuse, bonbons, produits électroniques de consommation coûteux) ou encouragent les utilisateurs à s'endetter ou à jouer. De plus, si les internautes achètent tous ces articles, l'emballage et les contenants (dans le cas des bonbons et des boissons gazeuses) finissent par être éliminés, ce qui a des répercussions sur l'environnement. Les publicités sont très soigneusement conçues pour cibler les faiblesses de la psychologie humaine; ainsi, une réduction de l'exposition aux publicités pourrait être bénéfique pour la qualité de vie des utilisateurs.La publicité non désirée peut également nuire aux annonceurs eux-mêmes, si les utilisateurs sont contrariés par les publicités. Les utilisateurs irrités pourraient faire un effort conscient pour éviter les biens et services des entreprises qui utilisent des publicités "pop-up" gênantes qui bloquent le contenu Internet que l'utilisateur essaie de voir. Pour les utilisateurs qui ne sont pas intéressés à faire des achats, le blocage des annonces peut également faire gagner du temps. Toute annonce qui apparaît sur un site Web a un impact sur le "budget d'attention"de l'utilisateur, puisque chaque annonce entre dans le champ de vision de l'utilisateur et doit être consciemment ignorée ou fermée, ou traitée d'une autre manière. Un utilisateur qui se concentre fortement sur la lecture du seul contenu qu'il recherche, n' a probablement pas envie d'être détourné par des publicités qui cherchent à vendre des biens et services inutiles ou non désirés. En revanche, les utilisateurs qui recherchent activement des articles à acheter peuvent apprécier la publicité, en particulier les publicités ciblées.

Sécurité

Un autre aspect important est l'amélioration de la sécurité; la publicité en ligne expose les utilisateurs à un risque plus élevé d'infection de leurs appareils par des virus informatiques que la navigation sur les sites pornographiques. Dans un cas très médiatisé, des logiciels malveillants ont été distribués par le biais de publicités fournies à YouTube par un client malveillant de Doubleclick de Google. En août 2015, un exploit de 0 jour dans le navigateur Firefox a été découvert dans une publicité sur un site web. Lorsque Forbes a demandé aux utilisateurs de désactiver le bloqueur de publicité avant d'afficher leur site Web, ces utilisateurs ont été immédiatement servis avec des logiciels malveillants pop-under. L'Australian Signals Directorate recommande aux particuliers et aux organisations de bloquer les publicités afin d'améliorer leur position en matière de sécurité de l'information et d'atténuer les risques d'attaques malveillantes et de compromission des machines. La firme de sécurité de l'information Webroot note également que les bloqueurs de publicité fournissent des contre-mesures efficaces contre les campagnes de malversation pour les utilisateurs d'ordinateurs moins sophistiqués sur le plan technique.

Monétaire

Le blocage des annonces peut également faire économiser de l'argent pour l'utilisateur. Si le temps personnel d'un utilisateur vaut un dollar par minute, et si la publicité non sollicitée ajoute une minute supplémentaire au temps dont l'utilisateur a besoin pour lire la page Web (p. ex. l'utilisateur doit identifier manuellement les publicités comme des annonces, puis cliquer pour les fermer, ou utiliser d'autres techniques pour les traiter, toutes qui taxent l'attention intellectuelle de l'utilisateur d'une certaine manière), puis l'utilisateur a effectivement perdu un dollar de temps afin de traiter les annonces qui pourraient générer quelques centimes fractionnaires de l'affichage des revenus de l'annonce pour le propriétaire du site Web. Le problème du temps perdu peut rapidement devenir incontrôlable si des logiciels malveillants accompagnent les publicités.Les utilisateurs qui paient pour la bande passante totale transférée (connexions"plafonnées" ou payantes) y compris la plupart des utilisateurs mobiles dans le monde, ont un avantage financier direct à filtrer une annonce avant qu'elle ne soit chargée. Streaming audio et vidéo, même s'ils ne sont pas présentés à l'interface utilisateur, peuvent rapidement consommer des gigaoctets de transfert, en particulier sur une connexion 4G plus rapide. Comme les utilisateurs sans forfait de données paient souvent par mégaoctet, le coût de la tolérance des publicités peut être assez élevé. Même les connexions fixes sont souvent soumises à des limites d'utilisation, en particulier les connexions plus rapides (100Mbit/s et plus) qui peuvent rapidement saturer un réseau si elles sont remplies par des médias en streaming. C'est un problème connu avec la plupart des navigateurs Web, y compris Firefox, que la restauration des sessions joue souvent plusieurs publicités intégrées à la fois. L'utilisation d'un bloqueur de publicité met fin à ce type de comportement et facilite l'utilisation des ordinateurs et des services Internet.

Popularité

L'utilisation de bloqueurs de publicité mobiles et de bureau conçus pour supprimer la publicité traditionnelle a augmenté de 41 % à l'échelle mondiale et de 48 % aux États-Unis entre le deuxième trimestre de 2014 et le deuxième trimestre de 2015. Au deuxième trimestre 2015,45 millions d'Américains utilisaient des bloqueurs publicitaires. Dans une étude de recherche par sondage publiée au deuxième trimestre 2016, MetaFacts a rapporté que 72 millions d'Américains, 12,8 millions d'adultes au Royaume-Uni et 13,2 millions d'adultes en France utilisaient des bloqueurs publicitaires sur leurs PC, smartphones ou tablettes d'ordinateur. En mars 2016, l'Internet Advertising Bureau a indiqué que le taux de blocage au Royaume-Uni se situait déjà à 22 % chez les personnes de plus de 18 ans.

Alternatives

A partir de 2015, les annonceurs et les marketeurs cherchent à impliquer leurs marques directement dans le divertissement avec la publicité et le placement de produits natifs (également connu sous le nom d'intégration de marque ou de marketing embarqué). Un exemple de placement de produit serait pour un fabricant de boissons gazeuses de payer un producteur d'émission de télé-réalité pour que la distribution et l'animateur de l'émission apparaissent à l'écran en tenant des canettes de la boisson gazeuse. Un autre placement de produit commun est pour un constructeur automobile de donner des voitures gratuites aux producteurs d'une émission de télévision, en échange pour le producteur de l'émission montrant des personnages utilisant ces véhicules pendant le spectacle.

Méthodes

L'une des méthodes de filtrage consiste simplement à bloquer (ou empêcher la lecture automatique) les animations Flash ou le chargement d'images ou de fichiers audio et vidéo Windows. Cela peut être fait dans la plupart des navigateurs facilement et améliore également la sécurité et la confidentialité. Cette méthode technologique brute est affinée par de nombreuses extensions de navigateur. Chaque navigateur Internet gère cette tâche différemment, mais en général, on modifie les options, préférences ou extensions d'application pour filtrer des types de médias spécifiques. Un add-on supplémentaire est généralement nécessaire pour faire la différence entre les publicités et les non-annonces utilisant la même technologie, ou entre les publicités ou comportements désirés et non désirés. Le logiciel de blocage publicitaire plus perfectionné permet un contrôle fin des publicités grâce à des fonctionnalités telles que les listes noires, les listes blanches et les filtres d'expression régulière. Certaines fonctions de sécurité ont également pour effet de désactiver certaines publicités. Certains logiciels antivirus peuvent bloquer les publicités. Le filtrage par des intermédiaires tels que les fournisseurs d'accès Internet ou les gouvernements nationaux est de plus en plus courant.

Intégration du navigateur

Depuis 2015, de nombreux navigateurs bloquent automatiquement les publicités pop-up non sollicitées. Les versions actuelles de Konqueror et d'Internet Explorer incluent également la prise en charge du filtrage de contenu. Le filtrage de contenu peut être ajouté à Firefox, les navigateurs basés sur Chromium, Opera, Safari et d'autres navigateurs avec des extensions comme AdBlock, Adblock Plus et uBlock Origin, et un certain nombre de sources fournissent des listes de filtres régulièrement mises à jour. Adblock Plus (fourni par l'éditeur de logiciels allemand Eyeo GmbH) est inclus par défaut dans le navigateur gratuit Maxthon de la République populaire de Chine. Une autre méthode de filtrage des publicités utilise les règles CSS (Cascading Style Sheets) pour masquer des éléments HTML et XHTML spécifiques. En 2017, Google a annoncé son intention de créer un bloqueur d'annonces intégré pour le navigateur Chrome. Ils ont toutefois confirmé qu'ils ne bloqueraient que certaines annonces d'autres sociétés.

Programmes externes

Un certain nombre d'applications logicielles externes proposent le filtrage publicitaire en tant que fonctionnalité principale ou supplémentaire. Une solution traditionnelle consiste à personnaliser un proxy HTTP (ou proxy web) pour filtrer le contenu. Ces programmes fonctionnent en cachant et en filtrant le contenu avant qu'il ne soit affiché dans le navigateur de l'utilisateur. Cela permet de supprimer non seulement les publicités mais aussi les contenus qui peuvent être offensants, inappropriés ou même malveillants (téléchargement Drive-by). Les logiciels proxy populaires qui bloquent efficacement le contenu comprennent Netnanny, Privoxy, Squid et certains logiciels de contrôle de contenu. Le principal avantage de la méthode est l'absence de limitations d'implémentation (navigateur, techniques de travail) et la centralisation du contrôle (le proxy peut être utilisé par de nombreux utilisateurs). Les proxy sont très bons pour filtrer les publicités, mais ils ont plusieurs limites par rapport aux solutions basées sur les navigateurs. Pour les proxies, il est difficile de filtrer le trafic de Transport Layer Security (SSL) (https://) et le contexte complet de la page Web n'est pas disponible pour le filtre. De plus, les mandataires ont de la difficulté à filtrer le contenu publicitaire généré par JavaScript.

Manipulation de fichiers hôtes et DNS

La plupart des systèmes d'exploitation, même ceux qui connaissent le DNS (Domain Name System), offrent toujours une rétrocompatibilité avec une liste d'hôtes étrangers administrée localement. Cette configuration, pour des raisons historiques, est stockée dans un fichier texte plat qui contient par défaut très peu de noms d'hôtes et leurs adresses IP associées. L'édition de ce fichier hôte est simple et efficace car la plupart des clients DNS lisent le fichier hôte local avant d'interroger un serveur DNS distant. Le stockage des entrées de trous noirs dans le fichier hôte empêche le navigateur d'accéder à un serveur publicitaire en manipulant la résolution du nom du serveur publicitaire à une adresse IP locale ou inexistante (127.0.0.0.1 ou 0.0.0.0 sont généralement utilisés pour les adresses IPv4). Bien que simple à mettre en œuvre, ces méthodes peuvent être contournées par les annonceurs, soit en codant en dur l'adresse IP du serveur qui héberge les publicités (ceci, à son tour, peut être travaillé en changeant la table de routage local en utilisant par exemple iptables ou d'autres pare-feu de blocage), soit en chargeant les publicités à partir du même serveur qui sert le contenu principal; bloquer la résolution de nom de ce serveur bloquerait également le contenu utile du site.L'utilisation d'un gouffre DNS en manipulant le fichier d'hôtes exploite le fait que la plupart des systèmes d'exploitation stockent un fichier avec adresse IP, paires de noms de domaine qui est consulté par la plupart des navigateurs avant d'utiliser un serveur DNS pour rechercher un nom de domaine. En assignant l'adresse de boucle à chaque serveur publicitaire connu, l'utilisateur dirige le trafic destiné à atteindre chaque serveur publicitaire vers la machine locale ou vers un trou noir virtuel de /dev/null ou bit bucket.

cache DNS

Cette méthode fonctionne en filtrant et en changeant les enregistrements d'un cache DNS. Sur la plupart des systèmes d'exploitation, la résolution du nom de domaine passe toujours par le cache DNS. En changeant des enregistrements dans le cache ou en empêchant des enregistrements d'entrer dans le cache, les programmes sont autorisés ou empêchés d'accéder aux noms de domaine. Les programmes externes surveillent le cache DNS interne et importent les enregistrements DNS à partir d'un fichier. Dans le cadre du processus de résolution des noms de domaine, une recherche dans le cache DNS est effectuée avant de contacter un serveur DNS. Ainsi, ses enregistrements ont la priorité sur les requêtes du serveur DNS. Contrairement à la méthode de modification d'un fichier Hosts, cette méthode est plus flexible car elle utilise des données plus complètes disponibles à partir des enregistrements de cache DNS.

filtrage DNS

Le filtrage et le blocage sélectif du trafic DNS peuvent être effectués par un pare-feu DNS configuré pour bloquer la résolution du nom DNS en fonction des modèles de noms. Un pare-feu DNS, tel que Verigio DNS Firewall, peut également bloquer l'accès aux adresses IP pour les noms non résolus via DNS. Ainsi, il est impossible d'afficher des publicités à partir de serveurs auxquels on accède directement en utilisant leur adresse IP.La publicité peut être bloquée en utilisant un serveur DNS configuré pour bloquer l'accès aux domaines ou aux noms d'hôtes connus pour diffuser des publicités en usurpant l'adresse. Les utilisateurs peuvent choisir d'utiliser un serveur DNS déjà modifié ou de configurer eux-mêmes un périphérique dédié tel qu'un Raspberry Pi. La manipulation du DNS est une méthode largement utilisée pour manipuler ce que l'utilisateur final voit sur Internet, mais peut aussi être déployée localement à des fins personnelles. La Chine gère son propre DNS racine et l'UE a considéré la même chose. Google a exigé que son DNS public Google soit utilisé pour certaines applications sur ses appareils Android. Par conséquent, les adresses DNS / domaines utilisés pour la publicité peuvent être extrêmement vulnérables à une forme large de substitution de la publicité par laquelle un domaine qui sert les publicités est entièrement échangé avec un autre qui sert plus d'annonces locales à certains sous-ensembles d'utilisateurs. Cela est particulièrement probable dans les pays, notamment en Russie, en Inde et en Chine, où les annonceurs refusent souvent de payer pour des clics ou des pages vues. Le blocage de domaines au niveau DNS pour des raisons non commerciales est déjà courant en Chine.

Dispositifs matériels

Des appareils comme AdTrap utilisent du matériel pour bloquer la publicité sur Internet. Basé sur des critiques d'AdTrap, cet appareil utilise un noyau Linux exécutant une version de PrivProxy pour bloquer les publicités de streaming vidéo, de streaming musical et de tout navigateur Internet. Une autre solution de ce type est fournie par la startup israélienne Shine pour le blocage des annonces publicitaires au niveau du réseau pour les opérateurs de télécommunications.

Par des parties externes et des fournisseurs d'accès Internet

Les fournisseurs d'accès Internet, en particulier les opérateurs de téléphonie mobile, proposent fréquemment des proxies conçus pour réduire le trafic réseau. Même s'ils ne visent pas spécifiquement le filtrage publicitaire, ces arrangements fondés sur des mandataires bloquent de nombreux types de publicités qui sont trop volumineuses ou consommatrices de bande passante, ou qui sont jugées inadaptées à la connexion Internet ou au périphérique cible spécifique. De nombreux opérateurs Internet bloquent certaines formes de publicité tout en injectant leurs propres publicités pour promouvoir leurs services et offres spéciales.

Conséquences économiques pour le commerce en ligne

Certains fournisseurs de contenu ont fait valoir que le blocage généralisé des publicités se traduit par une baisse des revenus d'un site Web soutenu par la publicité, et les entreprises de commerce électronique, où ce blocage peut être détecté. Certains ont fait valoir que, puisque les annonceurs payent en fin de compte les annonces publicitaires pour augmenter leurs propres revenus, l'élimination du bloqueur de publicité ne ferait que diluer la valeur par impression et faire baisser le prix de la publicité, faisant valoir que, comme la fraude par clic, les impressions servies aux utilisateurs qui utilisent des bloqueurs de publicité sont de peu ou pas de valeur pour les annonceurs. Par conséquent, soutiennent-ils, l'élimination du blocage de la publicité n'augmenterait pas les recettes publicitaires globales des fournisseurs de contenu à long terme.

Contre-mesures et justifications des éditeurs

Certains sites Web ont pris des contre-mesures contre les logiciels de blocage d'annonces, comme tenter de détecter la présence de bloqueurs d'annonces et informer les utilisateurs de leur point de vue, ou empêcher carrément les utilisateurs d'accéder au contenu à moins qu'ils ne désactivent le logiciel de blocage d'annonces. Il y a eu plusieurs arguments soutenant et s'opposant à l'affirmation selon laquelle le blocage des publicités est erroné.Certaines maisons d'édition ont pris des mesures pour protéger leurs droits de mener leurs activités conformément à la loi en vigueur. Il a été suggéré qu'au sein de l'Union européenne, la pratique consistant à rechercher sur les sites Web des logiciels de blocage des publicités pourrait aller à l'encontre de la directive "vie privée et communications électroniques". Cette allégation a été confirmée par les lignes directrices d'IAB Europe publiées en juin 2016, qui indiquent qu'il pourrait y avoir un problème juridique dans la détection des bloqueurs publicitaires. Bien que certains intervenants anti-blocage aient tenté de réfuter cette affirmation, on peut supposer sans risque de se tromper que les éditeurs devraient suivre les directives fournies par le principal lobby de l'éditeur, le CCI. L'effort conjoint annoncé par IAB Suède avant la ligne directrice d'IAB Europe sur la question ne s'est jamais concrétisé, et il aurait très probablement été jugé contraire aux lois anti-concurrence européennes si c'était le cas.En août 2017, un vendeur de ces contre-mesures a publié un avis de retrait en vertu de la Digital Millennium Copyright Act des États-Unis, pour exiger le retrait d'un nom de domaine associé à leur service d'une liste de filtres bloquant les publicités. Le vendeur a fait valoir que le domaine constituait un élément constitutif d'une mesure de protection technologique, ce qui en faisait une violation du droit anti-contournement pour empêcher l'accès à ce domaine.
Nettoyage PC